La filtration tangentielle pour le sucre, l'amidon et les édulcorants

Cette technologie de GEA est de plus en plus utilisée dans l'industrie du sucre, de l'amidon et des édulcorants pour améliorer les rendements et réduire les coûts de production. De nombreux nouveaux procédés, mis au point par GEA, sont aujourd'hui acceptés dans le commerce comme constituant la technologie à privilégier. La filtration sur membrane est rapidement adoptée dans l'industrie du sucre, de l'amidon et des édulcorants, les producteurs bénéficiant d'une amélioration du rendement, d'une réduction des coûts, et d'une utilisation plus efficace de l'énergie et des ressources naturelles, ainsi que de la possibilité de produire des produits spécialisés.

Sucre, amidon et édulcorants

Depuis plusieurs années, l'industrie du sucre, de l'amidon et des édulcorants dans les pays développés est soumise à une forte pression en raison des coûts élevés de l'énergie et de la main d'œuvre ainsi que des exigences environnementales.  Pour répondre à ces défis, GEA a développé de nombreuses applications nouvelles de la filtration sur membrane, lesquelles ont permis d'améliorer le rendement et la qualité du produit tout en diminuant la consommation d'énergie et d'eau. Ces développements présentent des avantages économiques et techniques, qu'ils soient utilisés dans le cadre de processus indépendants ou combinés à d'autres technologies éprouvées.

De nouvelles applications de la filtration sur membrane

Certaines des applications suivantes ont été commercialisées avec succès tandis que d'autres en sont à des étapes semi-commerciales ou constituent des projets de R&D pilotes :

  • Le traitement des condensats issus des évaporateurs et autres filières de dilution des déchets par des polisseurs à osmose inverse (POI) pour améliorer l'évacuation des eaux usées. 
  • L'élimination des éléments colorés et la récupération des sels à partir des régénérats issus des échanges ioniques par nanofiltration. 
  • La clarification du moût contenu dans le réservoir de saccharification pour éliminer l'amidon solide, les polysaccharides et la matière protéique ainsi que d'autres impuretés par microfiltration. Ce procédé a été appliqué avec succès aux édulcorants dérivés de plusieurs sources d'amidons : maïs, blé, tapioca, pommes de terre ou manioc. Il élimine le recours à la terre de diatomées dans des filtres de rotatifs sous vide, tout en produisant un produit de qualité supérieure. 
  • La microfiltration est également employée pour la clarification des maltodextrines, la dépyrogénation du dextrose, la filtration finale du dextrose et des sirops de fructose. 
  • L'enrichissement du dextrose avec la séparation du DP1 (degré de polymérisation) des sucres à teneur plus élevée à l'aide de membranes de nanofiltration spécifiques. 
  • L'osmose inverse est utilisée pour la concentration dans les filières de dilution des sucres et, dans certains cas, en tant qu'étape de pré-concentration avant l'évaporation.