Filtration membranaire pour la fabrication de fromage

La filtration membranaire a plusieurs applications dans le secteur de la fabrication de fromages et peut déboucher sur une amélioration de la qualité des produits et de l'efficacité des processus, donc sur une augmentation du rendement et de la productivité des usines. L'utilisation de la filtration membranaire en tant que solution alternative aux techniques traditionnelles de fabrication de fromage peut également favoriser l'innovation dans ce secteur extrêmement concurrentiel.

Standardisation du lait qui entre dans la fabrication du fromage

La composition du lait qui entre dans la fabrication du fromage varie en fonction de l'origine du lait et de certains facteurs, comme les modifications de l'alimentation du cheptel laitier au cours d'une année. La technologie de filtration membranaire employée par GEA peut servir à standardiser la teneur en matières grasses et en protéines du lait afin de répondre aux exigences précises de chaque produit fromager et de compenser les variations de la composition du lait. Cela signifie que les fabricants de fromage peuvent utiliser le même processus de production tout au long de l'année et être sûrs de l'homogénéité de leur produit fini.

Transformation du fromage

La filtration membranaire GEA peut être utilisée comme alternative aux techniques traditionnelles de fabrication de fromage, par exemple pour séparer le lactosérum du laitavec ou sans addition d'agents coagulantspour améliorer le rendement et modifier les propriétés des fromages dans le cadre de la mise au point de nouveaux produits.

Clarification de la saumure du fromage

La saumure entre dans la fabrication de nombreuses variétés de fromages. Pendant la transformation, les matières grasses et les protéines sont éliminées du fromage dans la saumure. Celle-ci peut également être contaminée par des cellules de levure ou de moules susceptibles de gâcher la saveur du fromage et d'avoir un effet négatif sur sa durée de conservation. Toutefois, l'élimination de la saumure est onéreuse et souvent interdite du fait de sa teneur élevée en sel. La technologie d'ultrafiltration de GEA est un moyen pratique et viable sur le plan écologique pour séparer de la saumure des matières grasses, des protéines, des cellules de moules et de levure afin que le bain de saumure puisse être réutilisé plusieurs fois tout en préservant son équilibre chimique.

Fortification du lait qui entre dans la fabrication du fromage

Comme la standardisation du lait, les technologies d'ultrafiltration de GEA peuvent servir à fortifier le lait qui alimente les installations, en augmentant la concentration de matières grasses et de protéines (notamment la protéine de caséine) indispensables à la fabrication des fromages, tout en diminuant la proportion des composants moins importants comme le lactose. Cela se traduit par une réduction du volume global de l'alimentation. Les fabricants de fromage peuvent ainsi augmenter le rendement de leurs actifs fixes en aval en éliminant, avant le traitement, les composants non essentiels qui, dans le cas contraire, entreraient dans le flux de lactosérum. Les niveaux de fortification peuvent être modifiés pour qu'ils correspondent à la capacité des processus en aval. Toutefois, une augmentation de 25 % des niveaux de concentration de matières grasses et de protéines est courante dans le lait qui alimente les installations. 

 

Récupération de l'eau de lavage, du NEP (Nettoyage en place) et du produit

GEA propose également sa technologie éprouvée de filtration membranaire pour récupérer les résidus chimiques et produits dans l'eau de lavage et de nettoyage en place (NEP). Cela permet de faire des économies grâce à la réduction des matières premières employées, d'utiliser des processus qui préservent davantage l'environnement et de créer un flux de produits à forte valeur ajoutée.