Les entreprises chimiques peuvent évaporer et recycler entièrement leurs eaux usées - de manière durable

19 Sep 2018

Wastewater Evaporation

L'évaporation des eaux usées peut s'avérer coûteuse et énergivore, mais ce n'est pas une fatalité. Certaines entreprises choisissent d'évaporer les eaux usées parce que c'est la seule option possible - mais la résolution du problème des eaux usées n'est qu'un aspect de la question. Les fabricants peuvent en fait récupérer leur investissement en 3 à 5 ans s'ils réutilisent le condensat comme eau de traitement.

La première étape consiste à étudier les différentes possibilités, explique Bernard De Jonghe, expert GEA en techniques de séparation pour l'industrie chimique.

L'évaporation de l'eau est-elle la bonne solution pour mon entreprise ?

L'évaporation est une technique de séparation qui exige un investissement important tout en semblant gaspiller beaucoup d'énergie. L'investissement est considérable, mais l'équipement est très robuste et construit pour durer une génération ou plus. La consommation d'énergie de l'évaporation peut être considérablement réduite grâce à la recompression thermique ou mécanique de la vapeur (MVR).

La composition des eaux usées - qui est souvent variable - est un facteur important, ce qui signifie qu'il n'y a pas deux lots identiques. Elle doit être testée de manière approfondie afin de s'assurer que les paramètres physiques adéquats sont pris en compte et que la solution correspondante peut être correctement dimensionnée. GEA dispose de son propre centre d'essais, équipé d'un matériel de laboratoire de pointe et de nombreuses installations pilotes. Les tests commencent généralement en laboratoire et sont ensuite vérifiés dans des installations pilotes. Si nécessaire, une installation pilote peut également être mise en place sur le site du client afin qu'un test à long terme puisse être mené pendant plusieurs semaines. Ce n'est qu'à ce moment-là que GEA peut fournir à ses clients des informations réalistes et fiables sur la solution, y compris sur la consommation d'énergie et le prix d'achat.

La plupart des entreprises procèdent à une analyse financière et évaluent le coût total de possession, en se posant les questions suivantes :

  • Combien d'argent pourrait-on économiser sur les coûts d'exploitation ?
  • Combien d'argent pourrait-on économiser si l'on devait éliminer beaucoup moins de déchets, voire aucun ?
  • Quels sont les avantages fiscaux ?

Ces économies sont ensuite comparées à l'investissement et aux coûts énergétiques.

Réutilisation de l'eau de traitement et récupération du retour sur investissement

Le processus d'évaporation sépare la vapeur d'eau du flux de déchets et la condense. De nombreuses entreprises souhaitent recycler l'eau condensée dans leur usine en tant qu'eau de traitement. Cependant, pour ce faire, l'eau doit répondre à des exigences de qualité spécifiques, ce qui nécessite des techniques telles que le traitement par membrane, le stripping et la distillation. GEA possède une grande expérience des techniques de séparation dans les industries alimentaire, pharmaceutique et chimique - qui doivent répondre à des normes rigoureuses - et est bien placée pour conseiller les entreprises de divers secteurs. Les fabricants belges de panneaux de fibres à densité moyenne (MDF), Spanolux et Unilin, recyclent tous deux entièrement leurs eaux usées condensées en utilisant la technologie d'évaporation de l'eau de GEA.

Spanolux
Préparer l'avenir des entreprises face à la raréfaction de l'eau

L'eau est devenue une ressource précieuse - partout dans le monde - et la façon dont nous la gérons est une préoccupation croissante pour la société. De nombreuses entreprises forent des puits, pompant de grandes quantités d'eau souterraine pour répondre à la demande d'eau de traitement. Cependant, les gouvernements accordent de plus en plus la priorité à l'utilisation des eaux souterraines pour l'eau potable et prélèvent des taxes élevées ou refusent carrément aux entreprises l'accès à la nappe phréatique. Cette situation ne concerne pas seulement les fabricants de produits chimiques, mais aussi d'autres secteurs tels que le traitement des déchets, l'industrie métallurgique et l'industrie textile.

GEA : votre partenaire pour les équipements d'évaporation des eaux usées

Pour garantir un long cycle de vie, les installations d'évaporation GEA sont construites avec des matériaux de la plus haute qualité et selon les spécifications des eaux usées : acier au carbone, inoxydable et duplex, alliages à haute teneur en nickel, nickel et titane. "GEA n'a pas son pareil en matière d'expérience produit", explique M. De Jonghe. "Notre centre technique de Karlsruhe, en Allemagne, est spécialisé dans les technologies d'évaporation. Au cours des 60 dernières années, des milliers de produits ont été testés et nos technologies ont été constamment développées. Grâce à ces connaissances et à cette expertise, nous pouvons nous assurer que nous offrons à nos clients la meilleure technologie disponible sur le marché. Nous apportons également à nos clients un soutien important en matière de gestion de projet et nous sommes en mesure de faire appel à des ressources mondiales dans les domaines de la technologie des procédés, de l'automatisation, de la fabrication d'équipements et de la charpente métallique", conclut-il.

Unilin

ÉVOLUTION DE LA TECHNOLOGIE D'ÉVAPORATION

Les procédés de séparation thermique tels que l'évaporation et la distillation consomment beaucoup d'énergie. Au cours de leur développement, l'objectif d'utiliser efficacement cette énergie et de réduire les coûts a d'abord conduit à des installations à effet unique chauffées à la vapeur vive, puis à des installations à effets multiples, puis à la recompression thermique de la vapeur, et enfin à l'utilisation de systèmes de recompression mécanique de la vapeur. Dans les évaporateurs conventionnels, le contenu énergétique du flux de vapeur produit est perdu dans une large mesure ou n'est que partiellement utilisé. En revanche, la recompression mécanique de la vapeur permet de recycler en continu ce flux d'énergie en recomprimant la vapeur à une pression plus élevée et donc à un contenu énergétique plus important. Au lieu de la vapeur vive, l'énergie électrique est utilisée indirectement pour chauffer l'usine. La recompression mécanique de la vapeur réduit les coûts énergétiques et l'empreinte CO2 et, par conséquent, la charge environnementale.

Contactez-nous

Recevez l’actualité de GEA

Restez au courant des innovations et des activités de GEA en vous inscrivant aux actualités de GEA.

Contactez-nous.

Nous sommes là pour vous aider ! Nous avons besoin de quelques renseignements pour pouvoir répondre à votre demande