La première pierre du futur établissement de production neutre pour le climat de GEA a été posée le 21 mai 2021 à Koszalin en Pologne. Lors de son inauguration en 2022, ce site agrandi sera un centre de compétences de premier ordre pour la production de pompes et de composants, et pour l’usinage en général, et permettra une production efficace et flexible en adéquation avec l'engagement de GEA à accroître la durabilité de son exploitation.

La cité historique de Koszalin, qui se dresse légèrement au sud du littoral de la mer Baltique dans le nord-ouest de la Pologne, est le siège de GEA Tuchenhagen Polska sp. z. o. o. Fondé en 1991, le site emploie actuellement près de 80 personnes qui produisent des composants de pompe, des vannes et des brides de haute qualité pour les sites de production de GEA d’Allemagne et de Suisse.

En 2019, le groupe a décidé d’agrandir le site Koszalin, qui est un des six sites polonais de GEA, et d’en élargir les compétences. Ce développement est une étape majeure de la stratégie Global Manufacturing Footprint de GEA dont l’objectif est de rapprocher GEA de ses clients en internationalisant ses sites ; de tirer parti des synergies et de réaliser des économies d'échelle en regroupant les compétences ; de réduire les déchets et d’augmenter le rendement.

« L’agrandissement de Koszalin est bien plus qu’un simple projet de construction ; c’est une opportunité de créer un centre de production neutre pour le climat concurrentiel en Europe, basé sur les besoins de GEA et les meilleures pratiques de l'industrie, une Usine du futur », explique Johannes Giloth, Directeur de l'exploitation chez GEA. « L'engagement de GEA à améliorer la durabilité de son exploitation est un pilier important du concept Usine du futur de GEA et confirme notre mobilisation pour atteindre notre objectif : « Engineering for a Better World ».

GEA Koszalin : feuille de route d’une réussite

La concentration des technologies et des procédés de production sur quelques sites assure une haute utilisation des machines et de l’équipement. Cette stratégie, qui s’accompagne de près de 37 millions d’euros d’investissements, élèvera le site de Koszalin au rang de centre de compétences pour la production de pompes à vide et hygiéniques, et de composants. De ce site, les pompes terminées pourront être expédiées à des clients finaux dans le monde entier, qui les utiliseront dans les industries pharmaceutique, chimique, des produits ménagers et d’hygiène personnelle, des boissons et de transformation laitière et alimentaire.

GEA Koszalin : feuille de route d’une réussite

Koszalin effectuera également le soudage, le fraisage, le perçage et l’assemblage de composants pour d’autres sites de GEA, notamment de composants de décanteurs et de composants usinés pour les séparateurs et les vannes hygiéniques. Des processus intermédiaires et préparatoires, tels que le traitement des surfaces, la découpe et le formage, seront également effectués sur le site, ce qui améliorera le flux des chaînes logistiques et réduira les délais d'approvisionnement pour nos clients.

L’agrandissement inclura un nouvel immeuble de bureaux de deux étages, un vaste hall de production, des zones d’entrepôt et de logistique, qui feront face au bâtiment existant du site GEA de Koszalin. Les effectifs devraient augmenter de 190 salariés pour gérer les plus de 230 000 heures de production supplémentaires prévues.

Géré et piloté par une équipe GEA interfonctionnelle avec l'aide d’experts industriels extérieurs, le projet Koszalin Usine du futur repose sur les six principes fondamentaux suivants :

  • la flexibilité ;
  • l’efficacité ;
  • la compétitivité ;
  • la numérisation ;
  • l’extensibilité;
  • la durabilité.

Dans le nouvel établissement, la flexibilité est totale : la taille des dalles et des grilles est adaptée à des machines de dimensions variées, tandis que l’espacement des piliers favorise un déplacement flexible des moyens de transport et le passage de l’équipement de grandes dimensions. Afin d’atteindre un rendement maximal pour chaque procédé, les lignes et les îlots de production seront autant que possible intégrés de manière à écourter les délais. D’autres gains d’efficacité seront réalisés en regroupant les tâches en fonction des matériaux : les applications utilisant de l'acier inoxydable seront transférées dans le nouvel établissement, tandis que celles avancées qui utilisent de l’acier à haute résistance de pointe seront rassemblées dans le bâtiment existant. L'agencement fortement optimisé et flexible du nouvel établissement et la division claire des tâches entre les équipes devraient augmenter la productivité combinée du site de 20 pour cent.

En particulier, le concept logistique repose sur des mouvements de stocks rapides et un taux de roulement élevé. La capacité d’aligner les niveaux de stocks avec les exigences du client selon la méthode Kanban, par exemple, minimisera les inventaires dans l’entrepôt central. Pour un accès efficace des camions, trois aires de chargement sont prévues. Les matériaux seront principalement stockés dans la zone de production au point d’utilisation. L'emplacement de l’aire de chargement et de l’entrepôt a été choisi le plus près possible du site existant pour faciliter les synergies entre les deux bâtiments. Les liaisons routières ont également été modifiées pour faciliter l’accès au site.

En agrandissant notre site de Koszalin, nous avons encore renforcé le réseau de fabrication mondial de GEA en augmentant la productivité, en réduisant nos coûts et en écourtant les délais d’approvisionnement pour nos clients. Nous prévoyons une période de remboursement de moins de cinq ans et demie, ce qui est plutôt impressionnant, quel que soit le secteur de référence. »– Holger Gluess, Directeur de la production mondiale, GEA

Intégrer des machines de pointe et des options automatisées pour des tâches comme la soudure assurera une production efficace et concurrentielle en matière de coûts. Une connectivité à haut débit sera disponible dans tout l’établissement pour soutenir les procédés entièrement numérisés, de la prise de commande à la livraison. D’ici 2025, tous les sites de GEA auront migré vers un unique système de gestion intégré global, ce qui augmentera encore la transparence et l'efficacité.

Pour atteindre la neutralité climatique, le nouvel établissement produira sa propre énergie (sous réserve de l'approbation définitive des autorités locales) en intégrant des panneaux photovoltaïques sur le toit et en stockant l’énergie dans des batteries qui pourront aussi être utilisées pour alimenter la flotte de véhicules électriques de l’entreprise. De manière similaire, un système de chauffage et d'alimentation électrique combinés (CHP) utilisant du gaz naturel biologique (biométhane) permettra de produire de l'électricité et de la chaleur qui pourront être utilisées pour chauffer et refroidir le site. Les deux systèmes pourront être agrandis lorsque la demande d’énergie du site de Koszalin augmentera.

Un éclairage à LED ainsi qu’une isolation du bâtiment et des plafonds bien au-dessus des normes du secteur seront utilisés dans tout l’établissement. Le verre employé pour les surfaces vitrée sera à faible émissivité, afin d’améliorer les conditions d’éclairage naturel et de réduire les frais de chauffage et de refroidissement. À l’extérieur, le parking sera équipé de bornes de recharge pour véhicules électriques tandis que les espaces verts seront protégés de l'érosion par des buissons et des arbres, ce qui permettra aussi de compenser la perte des arbres qui pourront être arrachés lors de la construction. Pour assurer que le nouveau site atteigne son objectif zéro carbone, GEA Koszalin compensera toutes les émissions de CO2 supplémentaires avec des certificats de haute qualité, en investissant dans des projets dans l’éolien, le solaire, la biomasse et la récupération des effluents gazeux.

Un site résilient et à l’épreuve du futur

Une exigence clé du projet Koszalin actuel est de permettre un nouvel agrandissement à l'avenir. L’agencement prévoit pour cela la possibilité d’agrandir les espaces logistiques, de production et de bureaux. Les zones de production et logistique pourront également être agrandies séparément, pour maximiser la flexibilité. L’infrastructure est déjà en place et nous avons les autorisations nécessaires pour tout service ou utilité industrielle nécessaire, ce qui minimisera les frais et la complexité des futurs chantiers de construction.

« Avec le concept d’Usine du futur de GEA et notre nouvel établissement de Koszalin, nous avons un modèle qui définit de nouveaux critères pour optimiser encore notre empreinte de fabrication globale et nos performances, » conclut J. Giloth. « C’est une étape importante pour construire la résilience de notre entreprise ; assurer la livraison de produits de haute qualité à nos clients, quand ils en ont besoin et à un prix qu’ils sont prêts à payer. Améliorer le rendement énergétique de nos sites est essentiel pour conserver notre capacité à anticiper l’avenir, c’est pourquoi nous continuons à progresser sur cette voie en prenant des mesures progressives pour réduire notre empreinte CO2. »

Aller au début
Retour

Contactez-nous

Merci d’entrer une adresse électronique valide

Merci de patienter, nous traitons vos informations.

Merci de vous être abonné !
Rendez-vous dans votre boîte de réception et cliquez sur le lien dans notre email de confirmation pour valider votre inscription.

Oups, il y a eu un problème.
Veuillez réessayer dans quelques minutes.