La grande majorité des produits laitiers et du lait dans le monde dérive du lait produit par 270 millions de vaches laitières, d'après les estimations du World Wildlife Fund (WWF), formant le troupeau mondial.

Du bien-être des animaux au transport réfrigéré

Peu d'entre nous réfléchissent à deux fois sur les technologies essentielles pour une production sûre, économique et durable du lait que nous ajoutons à notre thé, café et céréales, qui est transformé en fromages ou yaourts, et qui constitue la base d'un grand nombre de produits de lait en poudre sèche et de produits nutritionnels à base de lait.

L'industrie laitière mondiale est fractionnée en entreprises privées et commerciales, allant d'un seul animal qui produit du lait pour nourrir une famille, aux grosses fermes commerciales comprenant des dizaines de milliers d'animaux. Quelle que soit leur taille, aujourd'hui les industries laitières commerciales ont inévitablement recours aux technologies modernes pour l'élevage et le bien-être des animaux, la traite, la gestion des déchets, la transformation du lait, ainsi qu'aux chaînes d'approvisionnement et de transport réfrigéré locales, régionales, nationales, voire internationales.

GEA infographic Rethinking tomorrows dairy farming

Des facteurs tels que l'urbanisation, l'occidentalisation des régimes alimentaires, l'augmentation des revenus disponibles, du nombre de femmes qui travaillent, et la montée concomitante des classes moyennes – en particulier dans les pays en développement – ont tous joué un rôle important dans la demande grandissante de lait frais et de lait en poudre ou humide réfrigéré et à température stable et de produits à base de lait. Et comme la demande ne cesse de croître, notamment dans les pays en développement, il convient en parallèle d'augmenter la production laitière et l'efficacité de production. Les enjeux sont centrés sur l'impératif de réduction de la consommation d'énergie et d'eau, ainsi que sur une meilleure gestion des déchets.

Une approche holistique

GEA Farm Technologies a apporté des solutions innovantes dans le secteur de l'élevage depuis 1926 et, aujourd'hui, est un leader mondial dans la fourniture de solutions complètes pour l'industrie laitière. Avec plus de 20 ans d'expertise en matière de planification de fermes laitières, la société adopte une approche holistique qui englobe la gestion et l'optimisation de toutes les principales opérations d'une ferme laitière, depuis la santé et le logement des animaux à l'alimentation, l'automatisation de la traite, la gestion du lisier, la consommation d'énergie et d'eau et, d'importance fondamentale, un service 24h/24 et7j/7j. Grâce à cette approche holistique, GEA s'efforce de développer des technologies innovantes pour la « Ferme du futur ».

Un élevage dans chaque zone urbaine

En raison de la croissance de l'urbanisation, il devient nécessaire de produire plus de denrées alimentaires et les fermes seront idéalement situées à proximité des villes, pour réduire les frais de stockage, de transport et de déplacements des produits, des approvisionnements et de la main d'œuvre, explique Maren Lűth, Marketing produits, Industries laitières chez GEA. Des systèmes de filtration d'air biologiques qui éliminent dans les étables l'ammoniac, les autres odeurs et la poussière, aux équipements et aux processus de recyclage des déchets à haut rendement énergétique ; les technologies innovantes seront essentielles pour faciliter l'intégration des fermes laitières commerciales de demain dans les zones urbaines.

« D'une part, les fermes laitières commerciales sont de plus en plus grandes pour être plus compétitives, mais, d'autre part, elles doivent également répondre aux objections qui pourraient leur être faites sur le bruit et l'odeur, par exemple, et optimiser l'utilisation des ressources, et mettre en place des systèmes de gestion des déchets efficaces. Des technologies nouvelles et innovantes permettront à la ferme du futur d'être autosuffisante et autonome, à haut rendement énergétique et écologiquement durable, tout en assurant la santé et le bien-être des animaux pour maximiser la qualité et la production laitière. »

Gestion du fumier

Des estimations suggèrent qu'une vache laitière produit en moyenne entre 40 kg et 70 kg de lisier par jour. Dans un contexte légèrement plus large, nous pouvons estimer que le troupeau du Royaume-Uni de 2 millions de vaches, par exemple, produit environ 20 millions de tonnes de boue chaque année qui, après avoir éliminé l'eau, équivalent à environ 2 millions de tonnes de matière sèche. Ces chiffres montrent bien que la gestion des déchets sera cruciale pour la ferme du futur, et traiter le lisier sera l'un des éléments les plus importants à prendre en considération lors de la conception d'une nouvelle ferme laitière ou de l'élargissement important d'une installation existante. Une approbation ou un veto au stade de la planification risque de dépendre du système de gestion du fumier, souligne Dr Lűth. GEA propose un portefeuille de brasseurs, séparateurs, systèmes de pompes et d'épandage du fumier qui sont employés pour collecter, conserver et utiliser le fumier, quelque soit la taille de la ferme, par exemple en séparant l'eau et en transformant le lisier liquide en compost ou litière verte. Le but premier n'est pas seulement d'éliminer le fumier, mais aussi d'utiliser des composants précieux, et GEA joue un rôle actif dans la recherche et le développement de nouvelles technologies qui utiliseront le fumier pour générer une nouvelle valeur pour la ferme.

« La technologie GEA joue un rôle décisif dans l'application des installations de valorisation énergétique des déchets « waste to energy (WTE) » qui produisent du biogaz à partir de la fermentation des déchets agricoles, y compris le fumier. Le résidu de fermentation restant est concentré par déshydratation, de manière à rentabiliser le transport. Ce résidu concentré présente également un grand potentiel en tant qu'engrais et il peut être incinéré pour produire de l'énergie. »

L'industrie laitière consomme aussi beaucoup d'eau, et la ferme du futur s'appuiera également sur des technologies en mesure de récupérer et de recycler les eaux usées, par exemple pour réduire la consommation d'eau dans les cycles fondamentaux de nettoyage des équipements. C'est là un autre secteur où GEA se consacre activement à la recherche pour développer des approches rentables et des solutions durables de gestion de l'eau respectueuses de l'environnement.

Technologies innovantes en matière de traite

Une attention particulière portée à la standardisation et à l'automatisation des procédures, telles que l'alimentation et la traite, sera la clé du bon fonctionnement de la ferme du futur. Les compétences de GEA vont des technologies en matière d'abreuvement et d'alimentation automatiques assurant une alimentation saine et une santé optimale aux vaches, aux technologies de pointe automatisées de traite, respectueuses pour les troupeaux de toutes les tailles, en optimisant les flux de travail pour l'industrie laitière. La gamme leader de la société sur le marché autorotor des salles de traite rotatives peut traire, par exemple, plus de 100 vaches à l'heure et, en même temps, des systèmes innovants, tels que la traite robotisée et le faisceau trayeur IQ, permettent de traire les vaches rapidement, en douceur et de manière efficace.

Le confort des vaches

GEA infographic 30L milk a day per cow

L'équipement de gestion de l'exploitation et le logiciel, tel que le DairyManagementSystem21, contrôlent et assurent un suivi sur l'ensemble des processus et des flux de travail de la ferme, qui permet aux agriculteurs et aux gestionnaires de voir exactement la quantité d'aliments que les vaches consomment et la quantité de lait qu'elles produisent. La santé des vaches est un sujet particulièrement sensible, poursuit Dr Lűth, et des concepts de ferme holistique, associés à des technologies couvrant les logettes des vaches, les brosses, les matelas et les systèmes de ventilation de l'étable, offrent le maximum de confort pour les vaches. Étant donné que la santé des vaches est étroitement liée à l'alimentation, les technologies personnalisées GEA pour des stratégies d'alimentation optimisées et automatisées peuvent calculer et distribuer la quantité et le contenu optimaux d'aliments pour chaque vache.

Grâce à notre approche holistique à l'industrie laitière, GEA technology peut contrôler la santé de la vache et signaler ainsi au fermier si un ou plusieurs animaux ne sont pas en forme. En identifiant quand la santé même d'un seul animal est un problème potentiel, par exemple en repérant des changements dans les comportements ou dans les habitudes d'alimentation, des mesures nécessaires peuvent être prises pour remédier rapidement à la situation.

Plus grande, plus intelligente, et pas seulement du lait

Puisque la ferme du futur sera certainement plus grande, GEA technology fera en sorte qu'elle soit plus intelligente, plus productive, respectueuse de l'environnement et à haut rendement énergétique. L'industrie laitière de demain ne produira pas seulement du lait. Il est probable que l'énergie utilisée pour chauffer et éclairer nos habitations dérive du traitement de millions de tonnes de fumier qui peut cependant être également utilisé pour fournir les substances nutritives à nos cultures et comme litière pour notre bétail.

Aller au début
Retour