La demande mondiale relative à des propriétés de produit spécifiques, notamment dans l'industrie alimentaire, est à l'origine du développement d'une vaste gamme de produits laitiers déshydratés, depuis le lait entier instantané en poudre jusqu'à des ingrédients pour aliments de spécialité.

Le secteur du lait maternel affiche une croissance rapide, une tendance qui devrait se confirmer avec le développement des marchés émergents tels que les marchés d'Asie. Le besoin d'installations de production pour satisfaire la demande croissante n'a jamais été aussi grand.

Plus de personnes, plus de lait

Le développement du marché est étroitement lié à la croissance économique des pays et à des facteurs tels que l'urbanisation, l'augmentation du revenu par habitant et le nombre croissant de femmes actives. L'un des principaux moteurs de la croissance est le développement et l'expansion de la classe moyenne dans les pays asiatiques, ainsi qu'en Afrique et au Moyen-Orient. Les principales régions productrices de lait, notamment les États-Unis, l'Europe et la Nouvelle Zélande, s'efforcent de satisfaire la demande croissante en matière de lait maternel en Asie. Dans ces pays, la production de lait augmente en effet malgré une demande nationale statique. Le surplus de lait est transformé en poudre de lait, qui est ensuite commercialisée dans le monde entier, notamment en Asie.

Parallèlement à l'augmentation générale de la population en Asie, on assiste à un développement d'une classe moyenne plus aisée. En raison de la volonté des pays producteurs de lait, de vendre leur surplus de poudre de lait aux pays non producteurs, des produits qui étaient auparavant rares et inabordables pour la plupart des habitants des pays asiatiques sont maintenant physiquement et financièrement accessibles pour une proportion beaucoup plus importante de la population.

« Nous observons une augmentation de la population et de l'urbanisation ; nous sommes conscients que de plus en plus de femmes rejoignent la population active, ce qui se traduit par des revenus supérieurs et un pouvoir d'achat permettant l'acquisition de suppléments nutritionnels pour les enfants. Ceci génère à son tour une demande pour des formules nutritionnelles de haute qualité, pour la satisfaction des besoins diététiques de ces enfants. » Claus Siegaard, Responsable d'unité commerciale GEA à Singapour.

Vietnam and milk infographic

Parallèlement à l'importation de produits laitiers d'importants producteurs de lait, l'Asie assiste au développement de nouvelles industries au sein de ses frontières. Il y a 20 ans, l'industrie laitière au Vietnam était quasiment inexistante. Le pays a cependant vu sa production laitière augmenter de 20 % d'une année sur l'autre pendant deux décennies. Cette industrie laitière locale a entraîné un fort recrutement pour les fonctions de producteur laitier, d'opérateur de laiterie, d'agent commercial et de transporteur, lesquelles pilotent une chaîne de distribution dans tout le pays. Une industrie nationale a également un impact important au niveau social, aussi bien sur le plan local que sur le plan national.

Les retombées positives d'une nouvelle industrie

Le Vietnam compte aujourd'hui des exploitations laitières prospères de grande taille (avec des vaches importées d'Australie/de Nouvelle Zélande/des États-Unis). L'industrie de traitement du lait fait la promotion de l'agriculture familiale (troupeaux de 5 à 50 vaches) et la soutient. Certaines entreprises ont même mis en place des opérations connexes, telles que des cliniques vétérinaires, la distribution d'aliments ou des formations sur l'élevage, et ont recours à d'importants systèmes de distribution incluant des boutiques locales et des conducteurs locaux, de façon à encourager et à optimiser la production laitière. La disponibilité de produits laitiers et de formules infantiles locaux et importés pour une proportion supérieure de la population a également favorisé la consommation. Au Vietnam, la population consomme aujourd'hui 30 fois plus de lait que la génération précédente ne le faisait en 1990. 

Le changement démographique stimule la croissance du marché

La Chine constitue un autre marché clé et moteur pour l'industrie des formules nutritionnelles. La Chine connaît une forte migration de population avec un exode rural croissant, un nombre accru de femmes à rejoindre la population active (une tendance également observée dans d'autres pays d'Asie) et des niveaux de revenu disponible qui augmentent parallèlement à l'augmentation des salaires. Ces changements démographiques sont à l'origine d'une demande croissante pour des aliments infantiles manufacturés.

Le développement social et industriel de la Chine et, à un degré plus ou moins important, la situation géopolitique locale, poussent par conséquent les fabricants à construire de nouvelles usines et à augmenter la production. Il va de soi que des entreprises telles que GEA se doivent de suivre cette tendance et de réagir rapidement aux évolutions actuelles. Pour ce faire, nous avons besoin d'une représentation locale et de personnes qui comprennent parfaitement les réglementations chinoises, qui savent ce qui peut et ce qui ne peut pas être fait, et qui peuvent communiquer aisément avec les entreprises locales.

« Il est devenu nécessaire de disposer de nouveaux sites de production sophistiqués, et GEA s'est lancée dans la création d'installations ultra haute technologie, depuis des usines clés en main jusqu'à des composants individuels, pour satisfaire ces besoins. » Claus Siegaard, Responsable d'unité commerciale GEA à Singapour.

Assumer la responsabilité

Et enfin, ces régions à forte croissance ont besoin de nouvelles usines de production, des usines à haut rendement et à la pointe de la technologie en mesure d'offrir d'excellentes efficacités en termes de production et de temps de mise sur le marché et de respecter les normes de qualité les plus strictes en matière de formules nutritionnelles, pour la satisfaction des besoins diététiques des enfants.

« Quelle est ici la place occupée par GEA ? Nous fournissons des technologies de pointe qui améliorent l'aspect économique de l'amélioration de la poudre de lait, comme par exemple des installations de séchage par atomisation. Nous fournissons également l'équipement nécessaire pour réhydrater la poudre de lait importée en lait en vue de sa consommation locale, ou en lait concentré pour la fabrication de crèmes glacées, de yaourts ou de lait maternel, par exemple. Il ne faut pas non plus oublier qu'il est également moins coûteux de transporter du lait en poudre séché, ce qui constitue un avantage commercial supplémentaire. Notre objectif, et peut-être notre rôle, est de continuer à développer les meilleurs équipements possibles pour transformer ce lait, aussi bien pour le bénéfice des fournisseurs que pour celui des utilisateurs finaux. » Eric Bryars, Directeur général de GEA à Singapour.

Ceci place une énorme responsabilité sur les producteurs des formules nutritionnelles et sur les fournisseurs de technologies, installations et équipements de production. GEA et d'autres fournisseurs de matières premières et de processus doivent assumer cette responsabilité et s'engager à fournir des installations et des équipements de qualité optimale, et mettre à disposition des technologies rigoureusement testées couvrant tous les aspects de la production, depuis la réception du lait et des ingrédients, la normalisation, l'évaporation et le séchage par atomisation, jusqu'à la manutention et le conditionnement de la poudre. L'objectif global est d'assurer une production sûre, rentable, hygiénique et écologiquement viable. Cet engagement de GEA signifie que nous pouvons vraiment affirmer que nous proposons des « projets d'ingénierie pour un monde meilleur ».

Aller au début
Retour