Nos enfants sont notre futur. Cette affirmation peut sembler évidente, mais elle revêt une signification particulière lorsque GEA a l’opportunité de travailler sur un projet qui influe directement sur la santé de la nouvelle génération. Ce projet est une coopération avec la société danoise Arla Food Ingredients Denmark pour sa nouvelle usine de lactose de haute qualité, baptisée Danmark Protein, à Nr. Vium dans le Jutland de l’Ouest, une section de la plus grosse usine de protéines lactosériques et de lactose du monde.

Usine ARLA

L’usine est spécialisée dans la fabrication de produits à partir du lactosérum, qui est un sous-produit provenant de ses usines de fromages au Danemark, en Suède, en Allemagne et dans d’autres pays. Cette nouvelle installation ,qui s’insère dans l'usine existante, fabrique du « lactose pour mélange à sec », qui est le principal ingrédient des laits pour bébés. Ce lactose pour mélange à sec est d’une qualité telle qu’il peut être ajouté aux laits pour bébés juste à la fin du procédé et être utilisé pour l’alimentation des nourrissons sans traitement thermique supplémentaire.

« Quand nous avons décidé de passer à la production de lactose de haute qualité, nous savions que la construction d’une nouvelle installation serait un défi de taille », a expliqué Erik Vesløv, Directeur du site, Arla Food Ingredients Denmark. « Nous voulions un partenaire qui ait des spécialistes du secteur pour satisfaire nos exigences de qualité en un bref laps de temps ».

Savoir-faire et coopération GEA

Travailler avec Arla Foods pour produire de meilleurs aliments pour nos enfants

Construire une installation en fonction de ces normes précises requiert un savoir-faire conséquent. Non seulement il fallait intégrer le plus haut niveau de contrôle qualité et de zonage hygiénique, mais la nouvelle installation devait aussi être intégrée dans l’usine tout en en restant séparée. 

L’utilisation de lactose pour mélange à sec impose un procédé qui diffère de ceux de la fabrication traditionnelle de laits pour bébés. Au lieu d’être mélangé avec des ingrédients liquides puis déshydraté, le lactose est ajouté en aval sous forme d’ingrédient sec, juste avant l’emballage. Cela laisse plus de capacité pour les ingrédients à mélange humide et permet un débit bien plus élevé. Mais il est d’une importance vitale que le lactose soit de la plus haute qualité car il n’est plus traité avant l’heure du repas de bébé.

« Aider Arla allait monopoliser notre expertise en ingénierie, mais nous savions que ce projet allait définir de nouvelles normes pour l'ingénierie de procédé de haut niveau », a expliqué Kristian L. Kirchheiner, Chef de projet international chez GEA - Installations pour produits laitiers en poudre. « Arla nous a choisis car ils avaient confiance en nous et que nous avions des idées nouvelles sur comment travailler ensemble pour assurer la réussite du projet. Une de ces idées était de créer un bureau commun pour le projet à mi-chemin entre le site et les bureaux de GEA à Skanderborg ; nous avons aussi eu recours à un contrat partiellement en régie qui nous a aidé à maintenir une collaboration très étroite entre l’équipe du projet d’Arla et celle de GEA tout au long du projet. Grâce à cela, le projet a été exécuté avec succès et sans encombre, même si des efforts conséquents, une créativité et des approches nouvelles ont été nécessaires pour concevoir, construire et réaliser cette installation complexe de très grande envergure dans un délai aussi court. » À peine huit mois se sont écoulés entre la réception de la demande initiale du client et le début de l'installation, et dix petits mois plus tard la production de lactose commençait. La production commerciale a démarré peu après.

Approvisionnement

GEA a fourni à Arla l’ensemble de l’équipement de production, de l'alimentation en matière première (perméat de lactosérum) au conditionnement du lactose en poudre en sacs de petites (25 kg) ou grandes (1000 kg) dimensions. Un large éventail d’opérations de process complexes a ainsi été pris en charge. Certaines de ces unités ont été spécialement conçues pour l’installation d’Arla et ont contribué à définir une norme unique dans le secteur.

« Aider Arla allait monopoliser notre expertise en ingénierie, mais nous savions que ce projet serait à l’origine de la définition de nouvelles normes pour l'ingénierie de procédé de haut niveau »Kristian L. Kirchheiner, Chef de projet international chez GEA - Installations pour produits laitiers en poudre.

Optimisation de l'usine

Usine d’Arla Foods

La production de l’installation a été optimisée en utilisant la technologie de pointe de GEA, et l’expérience de l’équipe de mise en service de GEA qui a réglé l’équipement à la perfection. La consommation d’énergie a été réduite en investissant dans des moteurs à faible énergie et un équipement d’échange de chaleur caractérisé par des faibles pertes énergétiques. Les consommations d’eau et de produits chimiques ont quant à elles été minimisées grâce à la réutilisation des détergents de nettoyage et au réglage des programmes de nettoyage de l’installation (NEP).

Dans de telles installations, l’hygiène revêt, bien sûr, une importance primordiale, tout comme la conception hygiénique de l’installation et de l’équipement. GEA a introduit un système d’échantillonnage de produit en ligne régulier pour surveiller la qualité et a travaillé en étroite collaboration avec Arla et les architectes pour parvenir à réaliser une installation optimale qui prenne en compte d’une part les exigences de l’équipement et de process et, de l’autre, celles de zonage hygiénique. 

Parallèlement, Arla a mis en place des procédures rigoureuses d’habillement et de changement de chaussures et veillé à ce que l’ensemble du personnel soit sensibilisé à l’importance fondamentale de l’hygiène. La combinaison de ces mesures assure que les aliments que reçoivent les nourrissons sont aussi sûrs que nutritifs.

Quelques défis

La construction d’une installation de ce niveau de sophistication ne se fait pas, bien sûr, sans véritables défis car les procédés impliqués non seulement sont extrêmement complexes, mais reposent aussi sur des configurations spécifiques encore relativement peu éprouvées. Le haut niveau de qualité de produit spécifié a requis un savant équilibrage de spécifications parfois difficilement compatibles, en particulier parce que certains problèmes dans un domaine donné ne sont venus à jour qu’une fois d’autres problèmes nés dans un autre contexte résolus. « Nos techniciens ont fait un travail merveilleux, ils sont parvenus à exploiter au mieux l’équipement et à assurer que tous les éléments fonctionnent en harmonie pour atteindre le résultat désiré », a conclu Kristian L. Kirchheiner.

Le résultat

Travailler avec Arla Foods pour produire de meilleurs aliments pour nos enfants

La nouvelle installation de lactose pour mélange à sec est la plus grosse de ce type dans le monde. Elle approvisionnera les marchés mondiaux en ingrédients de la plus haute qualité pour laits pour bébés afin d’aider la nouvelle génération à grandir forte et saine. « Nous avons collaboré étroitement avec GEA durant l’ensemble du projet qui a été géré de manière très professionnelle, et nous permet d’avoir aujourd’hui une installation de production de lactose d’envergure mondiale », a expliqué Erik Vesløv.

La devise de GEA est « Engineering for a better world » : ce projet qui nous a permis de travailler avec un des premiers producteurs alimentaires mondiaux et des plus respectés, pour le bénéfice des plus jeunes, l’illustre à la perfection. GEA et Arla ont été tellement satisfaits des résultats que les deux sociétés ont collaboré de nouveau, cette fois pour réaliser une vidéo promotionnelle de la nouvelle installation, qui a été présentée pour la première fois au Foodtech au Danemark en novembre.

Retour