GEA a développé un processus qui permet de vaporiser de l'aloe vera sec pour le secteur alimentaire, les boissons et les cosmétiques. Jusqu'à présent, l'usine thérapeutique séchait naturellement, au soleil. Un processus brut dont l'utilisation est limitée, ou nécessitait une préparation longue et coûteuse pour la lyophilisation à usage pharmaceutique. Le nouveau processus fait la différence, car il produit une poudre de grande qualité adaptée à l'usage pour l'hygiène personnelle, la nutraceutique et les produits alimentaires.

La solution de GEA pour le traitement de l'aloe vera

GEA fournit déjà une technologie de lyophilisation qui produit une poudre d'aloe vera de grande qualité à usage pharmaceutique. Toutefois, le séchage par atomisation constituera une solution efficace et économique pour ceux qui doivent utiliser le produit sec final pour stimuler l'effet dans les yaourts, les sauces, les boissons, les crèmes pour le visage et les cosmétiques.

Le processus nécessite le traitement des feuilles de l'aloe vera de telle façon que la pulpe qui absorbe l'eau puisse être désintégrée et pulvérisée à sec de manière efficace. Les feuilles sont avant tout coupées en filets, afin d'éliminer la partie externe dure. Ce qui reste, le tissu interne, est constitué de 98% d'eau et de 2% seulement de tissu, qui se comporte comme une éponge. Cela entend qu'après la pulvérisation à sec, l'aloe vera agira comme un agent épaississant et fournira la texture et le volume nécessaires au produit final, sans ajout de calories.

Le filet d'aole vera passe ensuite à travers un déchiqueteur et un broyeur, afin de créer un produit qui peut être atomisé. La pulpe obtenue est chauffée à moins de 50°C et dosée à l'aide d'enzymes dans une cuve de réaction. Ces enzymes brisent la chaîne de cellulose, ce qui réduit la viscosité. Les fibres sont ensuite séparées, et celles qui mesurent moins de 200 microns poursuivent le processus. L'aloïne, utilisée comme agent d'amertume dans les boissons et comme laxatif pharmaceutique, est alors extraite. Le reste de la pulpe est ensuite pasteurisée de façon à former un gel. Au terme de l'évaporation, qui permet d'augmenter le nombre total de solides dans le gel, elle est pulvérisée afin de former une poudre libre fine. 

Le séchage par atomisation garantit l'accès à de nombreuses branches du secteur

Robert Djernaes, responsable Food Sales du groupe GEA au Danemark, a expliqué que le nouveau processus pourrait rendre l'aloe vera bien plus accessible à un vaste éventail de secteurs. « La poudre séchée par atomisation est idéale pour être utilisée dans tous les produits, et le processus de séchage par atomisation comporte des frais de fonctionnement comparables à ceux de la lyophilisation », a-t-il expliqué. « Nous estimons que le processus sera largement utilisé dans l'ensemble du secteur alimentaire et de l'hygiène de la personne. C'est la première fois que ce processus a été appliqué au niveau industriel, et nous sommes heureux de pouvoir l'ajouter dans les processus qui constituent le cœur des activités de GEA ».

Retour