160 séparateurs de traitement du carburant lourd et de l'huile de lubrification sur les cargos de transport de conteneurs de la classe triple-E

Réduction des émissions du transport

A.P. Møller – Mærsk A/S

Le secteur du transport international est sous pression extrême. La concurrence est féroce. La demande de transport respectueux de l'environnement et consommant le moins d'énergie possible est établie non seulement par les autorités législatives, mais aussi par un grand nombre d'organisations ; cette demande est également formulée au sein d'un système qui a besoin de réduire les coûts et les efforts pour créer une alternative de transport compatible avec l'environnement. La « technologie verte » est à l'ordre du jour, et on la retrouve dans toutes les phases de la construction des cargos modernes.

La classe triple-E est le nouveau développement de superlatifs, sous de nombreux aspects. Chacun de ces navires mesurera 400 mètres de long par 59 de large, et aura 73 mètres de haut, pour une capacité de charge de 18 000 conteneurs de 20 pieds. La compagnie maritime A.P. Møller-Mærsk entend utiliser les navires de conteneurs pour établir un service de navette quotidienne entre l'Asie et l'Europe, afin de répondre à la demande croissante de commerce plus efficace entre les deux continents. Avec un tirage de 14,5 mètres, les navires peuvent déjà utiliser de nombreux ports européens. Mais en Amérique, aucun port n'est en mesure de prendre en charge ce tirage.

Grande efficacité énergétique et respect de l'environnement

Centrifuge - Separator OSE

Pour la construction des navires de la classe triple-E, le chantier naval coréen DSME (Daewoo), responsable de l'exécution des travaux, a commandé à GEA 160 séparateurs de la nouvelle classe eagle. Ils seront mis en service sur les 20 cargos de conteneurs de la classe triple-E de l'armateur Mærsk, qui seront lancés entre la fin 2013 et 2015. Mærsk met donc l'accent sur ses longues relations professionnelles avec GEA. 

Les trois E désignent l'économie d'échelle, l'efficacité de l'énergie et l'amélioration à l'égard de l'environnement. En détail, cela entend que : la capacité de 18 000 TEU représente 2500 conteneurs, c'est-à-dire 16% de plus que le plus grand cargo porte-conteneurs existant jusqu'ici, Emma Mærsk. La consommation de carburant et inférieure de 35% à celle des autres cargos qui seront livrés ces prochaines années pour le transport entre l'Asie et l'Europe. Les émissions de carbone des cargos triple-E sont inférieures de 20% à celles du cargo Emma Mærsk – par rapport aux cargos de porte-conteneurs moyens qui naviguent entre l'Asie et l'Europe, les émissions de carbone sont inférieures de 50%. La classe triple-E est équipée d'un système de récupération de la chaleur particulièrement efficace, qui couvre jusqu'à 10% de l'énergie du moteur. Les économies correspondent à la consommation annuelle de 5000 foyers européens en moyenne. Avec un kilowatt heure par tonne de marchandise, les navires couvrent 184 kilomètres ; les performances correspondantes d'un gros porteur ne couvrent qu'un demi-kilomètre par tonne. Pour la nouvelle catégorie de cargos, cela est dû à différents facteurs, et notamment à un système de pilotage révolutionnaire qui utilise le concept de la vitesse réduite, laquelle peut être ramenée à 8,5 nœuds.

Toutefois, la nouvelle route Asie-Europe « Daily Mærsk » établira de nouveaux standards en termes de ponctualité et de fiabilité. À la différence des liaisons hebdomadaires précédentes, ces cargos pourront quitter quatre ports d'Asie chaque jour à destination de trois ports d'Europe du Nord, et le temps de transport garanti devrait être de 26 à 34 jours. La construction des cargos doit donc être extrêmement fiable, et le traitement du carburant lourd et de l'huile de lubrification joue également un rôle primordial. La plus grande société de transport maritime du monde entend également transporter sa marchandise à moindre coût à l'aide de ces nouveaux navires. Grâce à leurs plus grandes dimensions, Mærsk estime que les économies en termes de frais de transport sera de l'ordre de 26% par conteneur.

Les séparateurs de la classe eagle réduisent la consommation d'énergie de 30%

Les séparateurs de la la classe eagle pour le traitement du carburant lourd et de l'huile de lubrification s'adaptent parfaitement à ce concept. Ils contribuent à l'efficacité et au respect de l'environnement assurés par les cargos triple-E car ils réduisent de 30% la consommation d'énergie de type OSE, ont un encombrement réduit et sont plus rentables. Grâce à unitrolplus, ils peuvent surveiller et contrôler le processus de traitement de l'huile de façon totalement automatique. Cette nouvelle génération de capteurs régule l'ajout d'un volume précis d'eau déplacée pour le déplacement final de l'huile avant le processus de refoulement, ce qui réduit encore les pertes d'huile et assure la meilleure efficacité de la séparation, un processus de refoulement limité et moins de charge dans le réservoir des boues.

La fiabilité de l'efficacité de séparation, même dans des conditions météorologiques extrêmes, est précisément le facteur qui répond aux exigences contraignantes de la compagnie de transport. Cela parce que la ponctualité et la fiabilité garantie sont absolument essentielles sur la nouvelle route Asie-Europe de Mærsk. Grâce à leurs meilleures performances, dues à l'amélioration de l'efficacité de séparation, les systèmes OSE permettent d'installer moins de séparateurs à bord, ce qui entend que moins de pièces de rechange devront être stockées, que la maintenance requise sera réduite et que moins de place sera nécessaire. Grâce à la possibilité d'utiliser des pièces de rechange identiques, la standardisation de la série OSE contribue également à la réduction du nombre de pièces à conserver. Les séparateurs de la classe eagle de GEA contribuent grandement à l'assurance que la nouvelle route à grande vitesse entre l'Asie et l'Europe fonctionnera comme prévu. Ils ne constitueront certes pas le maillon faible que la chaîne extrêmement complexe de la construction d'un navire.

Avec une commande de 160 unités OSE, dont OSE 80, OSE 20, OSE 10 et OSE 5, A.P. Møller – Mærsk n'est pas la seule compagnie de transport à faire confiance à GEA. Bien au contraire : les neuf plus grands opérateurs du secteur des cargos porte-conteneurs utilisent la technologie testée et prouvée de traitement du carburant lourd et de l'huile de lubrification.

Retour