Comment séparer le rouge du vert

Classification des algues à l'aide de décanteurs

En dépit des différences de taille mineures et en particulier des différences de densité minimes, il est désormais possible de classer les algues vertes à l'aide d'un décanteur spécial. GEA a une fois de plus repoussé les limites, et la technologie des décanteurs a ouvert la voie à de nouveaux domaines d'application.

Partenariat entre nos clients et GEA

Par le passé, la récolte des algues était principalement associée à la technologie des séparateurs ; jusqu'à tout récemment, les décanteurs conventionnels ne pouvaient être utilisés pour ces applications. Toutefois, dans le cas particulier de la production d'astaxanthine, la séparation des cellules d'algues de tailles différentes n'aurait pas pu se faire à l'aide de séparateurs du fait des forces d'accélération excessives. La découverte capitale a été faite lors d'un essai réalisé au département CPT (Central Process Engineering) de GEA avec un décanteur spécialement conçu. Pour cet essai, le savoir-faire d'une société de biotechnologie en matière de traitement a été combiné avec le savoir-faire de GEA en matière de centrifugation. 

L'astaxantine possède des propriétés antioxydantes et donne sa couleur rose à la chair du saumon

L'astaxanthine naturelle est un pigment très précieux qui se négocie sur le marché mondial pour un prix de plusieurs milliers de dollars par kilogramme. Plus la teneur en astaxanthine du produit final (sous forme de poudre) est élevée, plus le prix sera élevé. Le pouvoir antioxydant de l'astaxanthine est 1000 fois supérieur à celui de la vitamine E, et la substance est employée dans l'industrie agroalimentaire comme additif alimentaire, pour des produits de bien-être et des aliments bons pour la santé ; on l'utilise par exemple dans les produits destinés à améliorer la vue. Dans la nature, l'algue, ou plutôt le pigment qu'elle contient, est responsable de la couleur rouge des crustacés et du saumon.

Découverte capitale faite avec le décanteur

La société de biotechnologie avait déjà testé de nombreuses technologies en vue d'obtenir des concentrations élevées d'astaxanthine avec la séparation des flagellés ; la découverte capitale a été faite lors d'essais réalisés au centre d'essai de GEA à Oelde. La différence de densité extrêmement faible ainsi que la petite différence de taille posant toujours des problèmes, l'utilisation d'un décanteur standard était impossible. Cependant, le processus de classification a pu aboutir grâce à une amélioration particulière apportée à la méthode de fonctionnement du décanteur d'essai.

Retour