GEA a développé plusieurs méthodes pour le traitement des boues et de l'eau de forage sur les ponts de forage des plates-formes et des vaisseaux de forage ; ces méthodes vont de la simple combinaison décanteur-séparateur à la récupération du précieux minéral lourd barytine, en passant par l'installation en amont d'une cuve d'écumeur. Ces trois méthodes ont déjà prouvé leur valeur dans le difficile environnement de fonctionnement des plates-formes de forage.

Combinaison décanteur-séparateur

Les plates-formes et les vaisseaux de forage constituent des défis particuliers en ce qui concerne le traitement des eaux de cale et des boues de forage. Les plates-formes et les vaisseaux sont en principe divisés en deux. Globalement, un traitement de l'eau est nécessaire, laquelle équivaut aux eaux de cale des navires normaux et peut être traitée via des moyens appropriés. Les séparateurs éprouvés d'eaux de cale de GEA sont adaptés à cette opération ; ils sont actuellement utilisés dans des centaines d'applications sur tous les types de vaisseaux.

Le défi sur les ponts de forage est toutefois quelque peu différent. Le processus de remplacement des tubes de forage provoque le déversement sur le pont de grandes quantités de boues de forage à haute teneur en solides. Les eaux d'évacuation posent des problèmes majeurs en termes de traitement. La composition des eaux d'évacuation varie énormément. Les systèmes normaux de traitement des eaux de cale ne sont pas adaptés pour cela. Dans ce cas, une bonne solution consiste à combiner un décanteur en amont, pour éliminer les solides grossiers, et un séparateur en aval. Il va bien sûr de soi que ce système complet doit intégrer une protection antidéflagrante ATEX. La combinaison d'un décanteur et d'un séparateur a déjà prouvé son efficacité. La valeur MARPOL requise de moins de 15 ppm d'huile dans l'eau est obtenue de façon fiable et constante. Les entreprises de forage ont déjà utilisé cette technologie GEA à de nombreuses reprises par le passé, pour la construction de nouvelles plates-formes et de nouveaux vaisseaux de forage, ou l'installation d'équipements en deuxième monte.

Cuve d'écumeur en amont

L'expérience accumulée avec le système combiné décanteur-séparateur a été mise à profit par GEA en collaboration avec les sociétés de forage et les chantiers navals afin de poursuivre le développement du système d'évacuation pour les ponts de forage et de l'améliorer. L'utilisation d'une cuve d'écumeur en amont s'est avérée une bonne solution pour la séparation préliminaire des très grosses particules, telles que les pierres et les cannettes de boisson, ainsi que les solides flottants.

Récupération supplémentaire de barytine à l'aide d'un décanteur classificateur

Un traitement spécial est requis pour la barytine (sulfate de baryum), minéral très lourd à densité spécifique minimale de 4,20 g/cm3. La barytine relativement coûteuse est ajoutée à bord aux boues de forage afin d'épaissir ces dernières. Ce minéral rare et précieux devrait être éliminé avec les boues de forage déshydratée si elle ne pouvait pas être précipitée séparément. Elle est cependant trop précieuse. Pour récupérer la barytine pour la réutiliser sous forme d'ajout aux boues de forage, GEA a développé la possibilité d'installation d'un décanteur classificateur spécial en amont du décanteur séparateur. Ce décanteur spécial élimine uniquement les solides très lourds des boues. Un rigMaster CF 4000 GEA de la dernière génération de décanteurs ecoforce est utilisé pour cette application, avec les avantages inhérents que sont par exemple sa robustesse de fonctionnement et sa disponibilité maximale, ses hautes capacités de débit, son excellente efficacité de séparation et sa faible consommation d'énergie. La séparation de la barytine est actuellement également utilisée par différentes entreprises de forage.

Retour