E-Scrub révolutionne la peinture automobile

Au début des années 90, la plupart de nos routes étaient parsemées de couleurs claires et vives. Le gris argenté et le noir les ont ensuite remplacées. La couleur tendance la plus récente était le blanc, symbole de pureté et d'honnêteté. La toute dernière tendance est le marron et la peinture matte. Les analystes pensent que les couleurs devraient se raviver au cours des années à venir et que le look rétro des années 70 pourrait refaire surface.

Quelle que soit la couleur utilisée, toutes les voitures doivent être peintes. Et en règle générale, cette opération est réalisée dans une chaîne de revêtement automobile fabriquée par l'un des deux leaders mondiaux des installations de peinture. L'un de ces deux principaux fabricants est Eisenmann, dont les sièges sociaux se trouvent à Böblingen et à Holzgerlingen et qui compte des filiales dans le monde entier. Avec E-Scrub, ce fournisseur mondial de premier plan a maintenant développé un processus de séparation qui révolutionne l'application de la peinture automobile.

Électrostatique au lieu d'un rideau d'eau

Avec les solutions traditionnelles, les voitures sont peintes avec une « surpulvérisation », c'est-à-dire la peinture pulvérisée au-delà de la carrosserie et déposée sur un rideau d'eau. Cette eau est soumise à un décollement et une coagulation chimiques, et est traitée à l'aide de filtres ou de décanteurs dans une installation de recyclage. La consommation énergétique élevée est un inconvénient majeur de cette méthode. En fonction du procédé d'application de peinture et de la forme du véhicule, la surpulvérisation représente environ 25 à 35 % de toute la peinture. Cette quantité est considérable. 

Avec E-Scrub, Eisenmann AG a développé un système de séparation électrostatique pour systèmes d'application de peinture liquide comme alternative haute efficacité aux principes de séparation traditionnels. Il est ainsi possible de réduire les émissions de CO2 via une réduction des besoins en énergie. Jusqu'à 86 % de réduction de la consommation d'eau est également réalisée, ainsi que 75 % environ de réduction de l'utilisation de produits chimiques. Avec jusqu'à 75 % de réduction de la consommation énergétique, c'est cependant à ce niveau qu'ont lieu les principales économies. Les émissions de particules peuvent également être réduites par un facteur de 35.

Le procédé : le système électrostatique de séparation de surpulvérisation sèche se trouve sous une grille dans la cabine de pulvérisation. Les modules de séparation sont constitués de fils haute tension et de plaques de séparation enduites d'une fine pellicule d'agent de séparation. Les fils haute tension ionisent les molécules d'air environnantes. Les particules de peinture absorbent cette charge lors de leur passage, et sont ensuite attirées par la plaque de séparation mise à la terre. C'est là que les particules de peinture sont agglomérées et décollées par l'agent de séparation. L'agent de séparation et la surpulvérisation s'écoulent ensuite dans une cuve tampon.

Solution de séparation centrifuge pour liquide de séparation de substances de valeur

Et c'est précisément là que la technologie GEA est utilisée. Un procédé de séparation de substances de valeur et ce liquide de séparation des particules de peinture nécessitent en effet une solution de séparation haute technologie. Eisenmann a par conséquent pris contact avec GEA et a conclu avec elle une coopération à long terme pour le développement du procédé. En premier lieu, GEA a conçu un décanteur spécifiquement modifié à capacité d'un mètre cube par heure pour l'installation de démonstration à l'échelle laboratoire d'Eisenmann à Böblingen. Eisenmann a été extrêmement satisfait de la mise en œuvre technique du procédé, de l'efficacité élevée de séparation obtenue ainsi que de la fiabilité du fonctionnement

Après la mise en service réussie de l'installation, le fabricant a reçu sa première grosse commande pour l'utilisation du système E-Scrub sur le site d'un célèbre constructeur automobile allemand, auquel deux décanteurs ont été intégrés. Ces décanteurs assurent, de façon fiable, que l'agent de séparation puisse être maintenu à un niveau stable, qu'il soit recyclé et qu'il puisse être vaporisé sur les plaques de séparation, pour le véhicule suivant. La surpulvérisation sèche qui ressort du décanteur sous forme solide peut être éliminée de façon correcte. La combinaison du système E-Scrub et des décanteurs signifie par conséquent que dans le futur, les véhicules pourront être peints de façon bien plus éco-énergétique et donc bien plus écologique et, en même temps, plus efficacement, dans les couleurs les plus vives qui soient.

Retour