Technologie de cristallisation Cristalliseurs de solution

Cristallisation en solution

Stations de cristallisation par solution

Cristallisation de masse à partir de solutions.

Pimai NaCl

Dans le domaine de la cristallisation de masse, l 'expertise de GEA englobe tous les types de cristalliseurs de base pour la cristallisation réalisée à partir de solutions, comme le cristalliseur à circulation forcée ou à tube d'aspiration (MSMPR), le cristalliseur à turbulence (DTB) et le cristalliseur à lit fluidisé (OSLO). GEA se trouve par conséquent dans une position unique pour répondre aux besoins spécifiques de chacun de ses clients, en fonction de la qualité et de la taille des cristaux exigés. GEA fournit régulièrement des composants employés en amont et en aval, tels que la préconcentration (dans la recompression mécanique de vapeur à effets multiples, flash, et autres configurations d'évaporateur), le désaumurage (épaississement, filtration ou centrifugation), le séchage, la manipulation des solides et l'emballage. GEA fournit également la tuyauterie, l'instrumentation et les systèmes de contrôle des procédés pour ses usines et installations dans des sections préfabriquées et modulaires, conformément aux exigences du client.

 

Comment ça marche

Tous les procédés de cristallisation spécifiques sont influencés par de nombreux facteurs. Les plus importants sont mentionnés ci-dessous.

Détails du procédé

Installation cristalliseur DU ZLD

CRISTALLISATION PAR REFROIDISSEMENT DE SURFACE
Le processus du refroidissement de surface produit une sursaturation directement sur la surface de l'échangeur de chaleur. La sursaturation dans l'échangeur de chaleur est la plus élevée qui soit sur l'ensemble du cristalliseur. Les incrustations sur la surface de transfert de chaleur et l'éventuel bouchage des tubes sont des conséquences normales. Ceci peut être une situation acceptable pour un fonctionnement en discontinu car à chaque nouveau lot, les incrustations sont susceptibles d'être à nouveau dissoutes. Pour les procédés en continu cependant, le refroidissement de surface n'est une option que si la faible température de fonctionnement nécessaire dans le cristalliseur rend la cristallisation par refroidissement sous vide peu commode. Si un cristalliseur en continu doit utiliser un refroidissement de surface, un échangeur de chaleur ayant une surface particulièrement importante est fourni en vue d'augmenter le cycle de fonctionnement.

CRISTALLISATION PAR REFROIDISSEMENT SOUS VIDE
La cristallisation par refroidissement sous vide est le procédé de cristallisation par refroidissement préféré pour un fonctionnement en continu. Étant donné que le refroidissement s'effectue par détente adiabatique du solvant, et que la condensation du solvant vaporisé s'effectue dans un échangeur de chaleur à part, les surfaces de refroidissement ne subissent aucune incrustation. Le refroidissement sous vide devient peu rentable (ou peu commode) seulement si le système doit fonctionner à des températures très basses.

CRISTALLISATION PAR ÉVAPORATION
La cristallisation par évaporation est généralement un procédé sous vide, tout comme la cristallisation par refroidissement sous vide. La différence réside dans le fait que ce procédé est indépendant de la concentration et de la température de la solution d'alimentation. De la chaleur provenant de l'extérieur peut être ajoutée au système, et la concentration de la liqueur mère peut être ajustée par évaporation. Tout comme la cristallisation par refroidissement sous vide, la cristallisation par évaporation ne pose aucun problème d'incrustation particulier. Des difficultés de fonctionnement peuvent survenir dans le cas de la concentration de substances inversement solubles, comme certains sulfates et carbonates. Dans de tels cas, le même modèle d'incrustation existe que pour la cristallisation par refroidissement de surface. Des vitesses élevées de la suspension dans les tubes de chauffage et une densité élevée de la suspension (pour augmenter la vitesse de désursaturation) peuvent améliorer le cycle de fonctionnement. Les stations de cristallisation par évaporation à effets multiples sont fournies dans les cas où une faible consommation d'énergie est particulièrement importante.