Une conception plus propre

GEA développe un décanteur innovant pour la transformation des produits laitiers qui deviendra le phare de la conception hygiénique.

L'équipement de transformation des aliments de GEA répond déjà à des standards d'hygiène, de sécurité et de qualité contraignants, mais la société construit la nouvelle génération de décanteurs, qui pousse les limites de la conception sanitaire encore plus loin.

Thomas Veer, Technology Manager pour le secteur d'activité Beverage and Dairy de GEA, est le coordinateur du développement. « Les performances et la conception sanitaire de notre gamme de décanteurs étaient déjà bonnes, mais nous pensions qu'il y avait de la place pour l'amélioration », explique-t-il. 

Toutes les machines utilisées pour la transformation des aliments, des boissons et des produits pharmaceutiques doivent se conformer aux normes sanitaires existantes – EHEDG pour le marché européen et 3-A aux États-Unis. GEA a conçu son équipement selon la norme 3-A, en particulier pour la transformation des produits laitiers, car elle est jugée plus contraignante.

« Nous avons invité un consultant 3-A à participer à la conception du nouveau décanteur, qui est actuellement en cours de fabrication par l'équipe construction de GEA », ajoute Thomas. « L'un de nos clients a également participé au développement et il a acheté une des nouvelles machines ».

L'un des facteurs clé de la conception est la surface lisse, qui empêche aux bactéries de s'y coller et facilite le nettoyage. Les joints ont également été remodelés, afin de mieux s'adapter. Ils présentent un jeu précis qui permet un nettoyage plus efficace et assure que les produits ne s'y collent pas.

Le nouveau décanteur sera utilisé par exemple dans le traitement de la caséine-présure, qui requiert une température de 40°C : une condition idéale pour la prolifération des bactéries. La caséine-présure étant utilisée dans les aliments pour bébé et dans la fabrication des fromages, des normes sanitaires très contraignantes sont appliquées.

Thomas est convaincu que le nouveau décanteur hygiénique sera supérieur aux autres appareils du marché et qu'il permettra à GEA de développer sa technologie dans ce domaine sur le marché de la transformation de produits laitiers.

Entre-temps, il travaille à d'autres projets avec le service Automatisation, dont l'un consiste à fabriquer des séparateurs pour rendre les activités laitières encore plus intelligentes.

Aller au début