Vers l'excellence de la production à valeur ajoutée

L'amélioration continue pousse GEA sur la voie de l'excellence, en améliorant sa productivité et en réduisant le gaspillage.

La mission de Uwe Möller. En tant que directeur du département Ideas & Improvement Management/Lean Manufacturing Management, il entraîne GEA sur la voie de l'amélioration continue.

« Ideas management », la gestion des idées, est un outil de formation et de leadership qui complète (sans les freiner) les autres méthodes et systèmes d'une organisation, en créant une nouvelle base pour le succès de ses activités. « valeur ajoutée », car elle engage tous les employés à identifier et éliminer de manière systématique toutes les activités qui n'ajoutent aucune valeur pour le client.

D'après Uwe, « la valeur ajoutée, c'est ce pour quoi le client est prêt à payer : des activités qui améliorent un produit ou un service ». « Le gaspillage, ce sont toutes les activités que le client ne veut pas payer. En d'autres termes, il n'y a aucune augmentation de valeur sur la matière première, le produit ou le service. »

Pour lui, le secret est dans la gestion des relations. « Il est primordial d'être à l'écoute de ses collègues et du management, de tisser des relations efficaces avec des personnes différentes... et de les motiver », ajoute-t-il. « Rien de grand n'a jamais été fait sans enthousiasme. »

Uwe est entré chez GEA en 1985, dans le département R&D. Il dirige depuis 2008 i²m, le système de gestion des idées et de l'amélioration de l'entreprise qui, il en a la conviction, a un rôle essentiel dans le processus d'amélioration continue. En 2012, il a poussé ses compétences plus loin encore : il est devenu ceinture noire de kaizen et de production à valeur ajoutée.

Kaizen - Lean - Six Sigma

Kaizen est un mot japonais qui désigne l'amélioration continue et, avec Lean Six Sigma, il fournit un ensemble d'outils et de techniques qui permettent d'améliorer le processus. La gestion à valeur ajoutée, Lean management en anglais, se concentre sur l'élimination des phases des processus qui n'apportent aucune valeur ajoutée. Six-Sigma élimine les variations et les déviations des phases du processus à valeur ajoutée restantes. 

Uwe explique que « Lean garantit que vous faites ce qu'il faut, et Six-Sigma confirme que vous le faites comme il se doit dès la première fois ». « Lean, c'est apprendre aux personnes à identifier le gaspillage et à y penser. Quand elles voient du gaspillage, elles utilisent leur cerveau et trouvent une façon plus efficace de faire les choses ».   

« Il est essentiel de toujours trouver de meilleures idées (i²m) et des manières plus créatives de résoudre les problèmes. Ce n'est pas réduire les choses au minimum, c'est exactement le contraire. C'est l'innovation, la créativité, l'efficacité et la participation de chacun à la résolution du problème. »

L'approche à valeur ajoutée engendre souvent des solutions simples, comme prévoir des étagères et des tiroirs dans les voitures de fonction pour transporter les outils. Uwe poursuit : « Imaginez que nos techniciens passent au moins une heure par jour à chercher l'outil dont ils ont besoin. Cela représente cinq heures par semaine, 230 heures par an. Multipliez-le par le nombre de techniciens, vous obtiendrez une quantité énorme de temps et d'argent "sans valeur ajoutée" ».

Uwe travaille avec ses collègues chargés de l'amélioration continue dans d'autres départements de GEA à travers le monde, partageant les bonnes idées et développant les normes communes Lean Six Sigma. Il a été récompensé par la Lean Six Sigma Master Black Belt, la ceinture noire de maître Lean Six Sigma, qui ajoute de nouveaux outils aux compétences traditionnelles de la ceinture noire.

Et d'ajouter : « Il ne nous faut que deux "petites" choses dans notre monde à valeur ajoutée : une boîte à outils et un état d'esprit. Le défi, c'est l'état d'esprit. Nous devons y travailler ».

Aller au début