Annie et moi avons travaillé ensemble pendant des années. Moi en tant que technicien de service et elle en tant qu’ingénieur commercial. Je me sentais bien dans cette fonction mais Annie m’a convaincu de franchir une étape supplémentaire et de la rejoindre dans la vente. Grâce à elle, je suis devenu représentant commercial.

« Tu détiens plus que ce que tu crois »

« Ludo », a-t-elle dit, « tu es un excellent technicien de service, mais tu es capable de bien plus que simplement bricoler sur des machines. » Je ne peux pas le nier, j’ai longuement hésité. Ma passion pour la technologie est incontestable, mais allais-je être à la hauteur : capable de vendre ces machines ? Et est-ce que la vente correspondait vraiment à ma personnalité ? Annie m’a pris par la main et m’a appris peu à peu ce qu’il faut pour devenir un bon ingénieur commercial. Et cela ne se limite pas au bagout ou à la frime. Mais vous en saurez plus à ce sujet dans mes prochaines publications, car la première chose qu’elle m’a apprise n’avait aucun rapport avec la vente. Du moins c’est ce que je pensais.

Faites vos courses vous-même

La toute première chose qu’Annie m’a apprise était que je devais faire mes courses moi-même. J’aime bien manger mais les courses, c’est mon épouse qui les fait. Mais lorsqu’Annie m’a envoyé dans un supermarché, j’y suis allé. Puis dans un autre, et encore un autre. Armé de mon appareil photo, j’ai aussi commencé à suivre les tendances et à être attentif à ce qui se passe dans le milieu du conditionnement. Autrefois, j’étais convaincu que la qualité de l’alimentation vendue dans un supermarché ne pouvait jamais égaler celle de l’artisan boucher ou du boulanger du coin. Mais à présent, j’en sais plus : depuis que je me rends compte que la viande emballée dans du plastique doit satisfaire à des normes strictes de qualité et d'hygiène, je n’achète plus rien d’autre. Et oui, lorsque j’aperçois dans les rayons des emballages fabriqués par les machines PowerPak de GEA, je me sens exalté. 

Poser la bonne question

Grâce à Annie, je vais donc moi-même faire les courses et je ne peux que la rejoindre lorsqu’elle dit : « Tu ne peux trouver des solutions qui fonctionnent que si tu t’appropries les problèmes que rencontre ton client. » Le plus gros défi d’un ingénieur commercial ne consiste pas à répondre à la demande technique mais à résoudre le problème auquel le client est confronté.  

Ludo Tuyaerts

« Tu ne peux trouver des solutions qui fonctionnent que si tu t’appropries les problèmes que rencontre ton client », Ludo Tuyaerts, Senior Sales Engineer GEA Belgium.