Traitement des eaux huileuses

Le traitement des eaux usées est strictement contrôlé par des lois nationales et internationales. Les eaux usées ne peuvent être rejetées qu'après avoir fait l'objet d'un déshuilage préalable réalisé par des systèmes de traitement spécialement agréés. La teneur maximale en huile ne doit pas dépasser 15 ppm. Ce seuil est même réduit à 10 ppm dans certaines régions.

Protéger l'environnement

Les eaux huileuses ne peut être rejetées que si la teneur en huile de l'effluent est inférieure à 15 ppm. Une valeur de 15 parties d'huile par million de parties d'eau semble faible mais GEA estime qu'elle est encore trop élevée. En outre, la pratique a montré que cette valeur n'est pas atteinte dans de nombreuses centrales thermiques classiques, du moins dans des conditions de fonctionnement convenables. Plus nous parvenons à réduire cette valeur, plus les bienfaits seront grands pour notre environnement.

Les eaux usées sont un mélange des constituants suivants :

  • fuites d'eau de refroidissement ;
  • fuites de combustible et d'huile de lubrification ;
  • drainages des cuves de décantation et des bassins à boues ;
  • effluents issus de divers procédés de nettoyage .

Le produit (c.-à-d. les eaux huileuses sans émulsion excessive) est aspiré de la cuve d'eau huileuse et envoyé par la pompe d'alimentation à travers le filtre et le préchauffeur par le biais de la vanne d'alimentation, jusqu'au séparateur. Au cours du démarrage ou du programme d'éjection, il est renvoyé dans la cuve d'eau huileuse.

Le produit arrive par le haut au centre du bol du séparateur. La phase d'eau lourde est séparée des particules huileuses les plus fines puis acheminée sous pression par une pompe centripète jusqu'au refoulement.