Les cultures cellulaires de mammifères

La culture cellulaire est le procédé qui permet de faire vivre des cellules dans des conditions contrôlées, en général en dehors de leur milieu naturel. Les cultures cellulaires peuvent être effectuées à partir de tissus normaux, embryonnaires ou malins, par collecte aseptique sur l'animal hôte. Dans certains cas, des méthodes physiques ou enzymatiques sont utilisées pour briser les cellules afin de préparer des suspensions de cellules individuelles.

La technologie de culture cellulaire animale, qui a fait de nets progrès au cours des dernières décennies, est maintenant considérée comme une technologie fiable, robuste et relativement mature. Toute une gamme de biothérapiques est actuellement synthétisée en utilisant les méthodes de culture cellulaire dans des installations de fabrication à grande échelle qui produisent des produits à usage commercial et pour les études cliniques.

L'utilisation de cultures cellulaires de mammifères permet de produire des protéines sous leur forme réelle (structure quaternaire). Et, comparé à la production microbienne des bactéries et levures, le procédé downstream est relativement réduit. Sans compter que les risques d'infection de la production de protéines humaines peuvent être évités.

Une bonne mise en œuvre de la technologie des cellules de mammifères requiert l'optimisation de nombreuses variables telles que les conditions du milieu de culture et du bioréacteur, des lignées cellulaires appropriées (cellules CHO, BHK, hybrides et d'insectes), des coûts d'exploitation bas, un taux de productivité élevé, un contrôle de procédé efficace et, par-dessus tout, la qualité.

Une mise en œuvre réussie requiert par ailleurs des stratégies appropriées en matière de développement de procédé, montée en échelle et caractérisation, ainsi que la validation de protocoles solides qui soient conformes aux réglementations en vigueur.

Des procédés de séparation optimisés

Il faut faire particulièrement attention aux effets des influences externes réelles comme les forces de cisaillement sur le comportement et la productivité des cellules. L'admission hydrohermétique mise au point par GEA réduit les forces de cisaillement au minimum, une innovation qui a été testée et a fait l'objet d'une publication en coopération avec l'université allemande de Bielefeld.

Fabricant ultra-compétent d'installations complètes pour les industries des sciences de la vie, GEA est un fournisseur complet de solutions qui satisfont à vos exigences et cahiers des charges. Du planning à la qualification et l'entretien, en passant par le développement et l'installation, nos ingénieurs expérimentés collaboreront avec votre équipe de projet pour fournir des solutions de process novatrices et efficaces pour vos applications.