Les suspensions inhalables

L'inhalation, qui offre de nombreux avantages pour à la fois les patients et le personnel soignant pour l'administration de vaccins et autres médicaments biologiques, est souvent la méthode de délivrance de médicament de référence pour les maladies pulmonaires.

Le principe actif de nombreux produits inhalables, comme les médicaments qui traitent l'asthme, agit sur les cellules musculaires des voies respiratoires des poumons. L'efficacité de ces médicaments peut cependant être anéantie si les particules se regroupent dans l'inhalateur. De plus, pour empêcher que les aérosols de poudres ne déposent des particules en suspension dans l'oropharynx — et dans l'inhalateur — les particules dispersées doivent avoir un diamètre géométrique de l'ordre de 1 à 3 µm et une densité de masse d'environ 1 g/cm3.

Les médicaments inhalés sont, en général, dissous dans un système aqueux, par exemple une solution saline isotonique, et pulvérisés à haute pression pour obtenir des particules nébulisées. La solution liquide est pompée à travers une vanne d'homogénéisation à 500–1000 bars, en utilisant un procédé à un seul étage, au cours duquel les particules semi-solides sont dispersées dans le liquide.

L'homogénéisation à haute pression permet de réduire la taille des particules moyennes à grosses et rend la suspension plus stable puisque le taux de sédimentation diminue. Mieux encore, elle élimine le risque biologique et assure une meilleure tolérance aux substances irritantes, tout en améliorant la limpidité et la transparence du produit traité.

En plus de sa gamme complète d'homogénéisateurs, GEA propose aussi des solutions de mélange, fusion, lyophilisation et micronisation industrielles pour la fabrication de produits inhalables, et a un niveau de compétence inégalable dans la conception et l'agencement d'installations : des dimensions des récipients aux valves, en passant par les schémas de tuyauterie et d'instrumentation 3D, et de la production R&D à la production industrielle.