Technologie de distillation des spiritueux

Les demandes liées à la technologie de distillation des alcools forts et des spiritueux, comme le whisky, le rhum, etc. sont très différentes de celles relatives à la production d'alcool neutre. Pour les producteurs de brandy et de whisky, il est essentiel de conserver l'odeur et le goût typiques de leur distillat. Le goût typé est déterminé par plusieurs facteurs propres à la production d'alcool : le mélange de matières premières, les procédés de fermentation et de distillation, sans oublier les longues années de vieillissement en fûts.

Application de nouvelles technologies aux procédés traditionnels

Brand

La mise en place de nouvelles technologies ne doit en aucun cas altérer la qualité du produit, quelles que soient les circonstances. Le remplacement ou l'extension de la capacité des alambics traditionnels existants donne souvent lieu à de nouveaux concepts, tenant compte de l'aspect économique. Minimiser les pertes de produit permet souvent de réaliser des économies et, en plus, d'optimiser la consommation énergétique.

GEA conçoit et fournit des lignes complètes de production pour ces distilleries.

Nos références sur le marché des boissons et des alcools forts témoignent de notre expérience exceptionnelle dans la transformation de matières premières de différentes origines. Étant donné les capacités élevées impliquées, il convient de souligner l'importance des procédés écoénergétiques. Nos procédés thermiques intégrés font usage de concepts sophistiqués, comme la recompression de vapeur mécanique, la distillation et l'évaporation à plusieurs étages, les systèmes de brassage à chaleur optimisée, etc.

Tous les concepts appliqués s'accommodent des technologies de pointe, sans contraintes excessives, notre principal objectif étant de mettre en place un procédé stable.

Nous nous engageons à maintenir le bilan massique et énergétique des procédés, de la mouture aux produits finals, comme l'alcool conforme aux spécifications, ou les drêches de distillerie séchées avec des solubles (DDGS) servant de nourriture animale.

Les résidus épuisés issus des sous-produits des procédés de fermentation intervenant dans la production d'alcool portent généralement le nom de vinasses ou de drêches. Pendant la fermentation du moût et la distillation qui s'ensuit, une centaine de litre de drêches est produit pour 100 l de moût. Ces fines drêches d'alcool contiennent tous les éléments nutritifs de la matière première, exception faite de leur amidon et sucres fermentés ; autrement dit, elles contiennent des protéines, des matières grasses, des fibres, des minéraux, etc. en plus grandes concentrations que dans la matière première d'origine. Ces résidus peuvent dès lors être transformés en nourriture animale à valeur ajoutée par concentration et, au besoin, séchage, cristallisation et précipitation de certains liants (par exemple, potassium, sodium).

Les équipements conçus par les ingénieurs de GEA permettent à nos clients de réduire les émissions de gaz à effet de serre / l'empreinte carbone et de fabriquer en plus des sous-produits à valeur ajoutée.